Hué : entre chateaux et pagodes sacrées

Hué : entre chateaux et pagodes sacrées

Nous sommes arrivées à Hué au petit matin. Je ne me souviens plus vraiment quelle distance nous avons parcourue, comment était le bus, ce que j’ai mangé, mais je me souviens qu’on est arrivé au petit matin et qu’on était un peu vaseuses. Alors on s’est fait avoir par l’hôtel devant lequel nous avons été déposées : Le Google Hotel (ça ne s’invente pas) et leur bière gratuite le soir (nous avions prévu d’aller ailleurs et puis ils ont parlé de la bière…). Et ce n’était finalement pas si mal : la chambre double à 10 $ et la situation somme toute centrale. On voulait louer des scooters mais – comme à chaque fois – on n’en loue pas. On s’est laissé tenter par un tour de la ville complet avec guide, repas et descente du fleuve aux 5 parfums sur un bateau à tête de dragon (je répète : “à tête de dragon !!!”)

Donc notre première journée, nous sommes juste allées flaner dans la ville en passant faire un tour au marché.

On s’est arrêté à un stand pour manger des nouilles à 10 000 dongs et une petite brochette de poulet. C’était bon et nous sommes encore en vie, donc tout va bien.

P1040600

Nous avons acheté 2/3 choses inutiles dont du dentifrice que nous avons réussi à négocier la moitié de son prix (les pros). Puis il a plu et nous sommes retournées à l’hôtel sachant que nous devions de toute façon nous lever très tôt le lendemain.

7 heures du matin, petit déjeuner gratuit, nous attendons le bus. Notre guide arrive en mode absolument fou (“eh guys ! let’s be a team ! Let’s go and rock this city !”), je pense qu’ils imaginent que leur pourboire est proportionnel à leur dose de “bonne humeur”. Ensuite, c’était parti pour la journée marathon. Et quand je dis “journée marathon”, je mâche mes mots. Il faudrait dire : journée marathon sous une chaleur assomante…

Premier stop : le palais impérial et sa citadelle

P1040614

C’est le point majeur à voir à Hué, ancienne capitale du Vietnam (1802-1945), ville de résidence des empereurs Nguyen (oui, je pense que ce nom vous dit quelque chose partant du principe qu’il y a beaucoup de Nguyen en France, donc maintentant vous savez d’où ça vient). Le palais impérial est absolument immense et la chaleur étouffante nous impose de courrir sous les arbres, se planquer dans les différentes parties fermées et de surtout n’en voir que le quart. Cela reste impressionnant et majestueux :

Puis direction le petit jardin de l’Empereur un peu planqué dans un coin. C’est là qu’on y voit son trône en or mais, désolé les amis, nous n’avons pas le droit de le prendre en photo. Par contre nous pouvons photographier le jardin, ce même jardin où ravissante famille de Vietnamiens saute sur toutes les statues. Ca fait des selfies à tout va, le guide ne réagit, nous grinçons des dents. C’est ironique donc.

P1040660

P1040662

Deuxième stop : pagode de la dame Céleste (Thien Mu Pagoda)

P1040687

La légende raconte qu’une vieille dame est apparue sous forme d’esprit en haut d’une colline. Elle aurait prédit que celui qui y bâtirait une pagode, fonderait une grande dynastie. Bien sûr les Nguyens ont sauté sur l’occasion, et voilà qu’en 1601, Nguyen Hoang fit construire cette pagode de 6 étages. De fil en aiguille, la pagode a été détruite, reconstruite, étendue et l’on peut donc admiré cet édifice durant la journée (la nuit, l’esprit revient hanté les lieux) ainsi que l’immense statue de tortue dans son entrée (symbole de longévité). C’est beau et, aussi loin que je me souvienne, c’est gratuit.

P1040677La tortue de la longévité (pagode Thien Mu)

Stop 3 : La tombe de Minh Mang

P1040705

On commence à se diriger vers cette tombe et voilà que notre guide nous embrouille sur les prix. Je me disais bien qu’il y avait baleine sous gravillon. Ils nous sort qu’il faut payer 100 000 dongs par tombe et c’est plutôt cher payé. En bonnes françaises que nous sommes (et informées de surcroit), on insiste pour avoir le ticket multi entrée. Le guide baraguoine un truc du type “oui, non mais ça ne marche pas pour faire juste les 2 tombes qu’on va faire vu qu’il y en a une en restauration, blabla“. On est têtues, on ne bouge plus et du coup le guide est un peu embarrassé. Il vient nous parler discrètement et, magie, il nous trouve un ticket sorti de nul part. Parfait. En route pour la tombe de Minh Mang du coup. 2e empereur des Nguyens, les locaux n’ont pas lésiné pour lui rendre honneur au vu de sa tombe majestueuse.

4e stop : La tombe de Khai Dinh

P1040772

Eh oui, quelle sortie charmante faite d’Empereurs tyraniques, de fantômes et de tombes, mais on se dit que finalement c’est bien tout l’esprit vietnamien : il y a toujours quelque chose de mystique…

On fait ici un saut dans le temps puisqu’il s’agit de l’avant dernier empereur du Vietnam (règne du 1916-1925) et évidemment l’infrastrusture va avec. Encore un lieu splendide fait de chaise en or et statues imposantes. On reste juste ébahies devant tant de luxe et de grandeur (et on est aussi super creuvées de la journée). Donc, on se pose, on observe, on médite.

5e stop : maison !! avec le bateau à tête de dragon

Et voilà le meilleur moment de la journée ! Notre bateau à tête de dragon. Bon, la remontée du fleuve aux 5 parfums ne dure que 15 minutes, le bateau est un peu pourri et on sent le côté super touristique du truc mais c’est quand même cool. Imaginez… Un bateau à tête de dragon!!

P1040776

Trop beau notre bateau à tête de dragon

Journée finie, sacs empaquetés, on part dès le lendemain pour Hanoi. On a un peu triché, on a pris un avion. Mais il fallait bien ça pour rejoindre Cécile – qu’on a rencontré au Machu Picchu, qui fait ses études en Corée et qui est au Vietnam pendant 10 jours – pour faire la baie d’Halong ensemble. Je suis trop trop pressée. La baie d’Halong, ça fait des années que je l’attendais…

 

,,,

4 comments on “Hué : entre chateaux et pagodes sacrées”

  1. Aaaah les entourloupes des guides qui voient arriver les touristes plein de “dollars”, qu’est ce qu’ils n’iraient pas inventer comme excuses foireuses (une tombe en restauration, grand classique!) pour faire cracher quelques billets de plus…
    Bravo pour ne pas avoir cédé! Mais bon quand je vois que vous négociez même un tube de dentifrice je dis respect!

    1. Oui, on en a bien profité, et tant mieux vu que notre karma a un peu tourné en Thaïlande… Impossible de négocier quoique ce soit si ce n’est d’insister pour avoir le taxi meter au lieu du prix annoncé. Mais ça c’est une autre histoire et c’est pas pour tout de suite

  2. Je suis d’accord avec l’avis de Denis.
    Négocier un tube de dentifrice !!!!!
    Je n’y aurait pas pensé.

    Vous faites pareil pour les bières 😉

    En tout cas, super photos, super visite.

    1. Mais on avait pas le choix Kevin ! Ce dentifrice était proposé à un prix affolant et il fallait vraiment qu’on se brosse les dents

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*