Saigon et le Delta du Mekong : un premier pas dans l’Asie

Saigon et le Delta du Mekong : un premier pas dans l’Asie

Posted from Address not found.

Qui a eu la brillante idée de voyager avec Malaysia Airlines un vendredi 13 ? C’est nous bien sûr. Enfin, on n’y a pas trop réfléchi sur le coup mais il fallait qu’on soit le 14 mai à Saigon (ou Ho Chi Minh ville, c’est selon) pour rejoindre Carole et Clément, des amis de Londres, en voyage au Vietnam.

Sur le coup on était pas trop rassurées, encore moins quand on a vu l’annonce sur la télé incrustée dans les sièges (et hop ! Une petite prière à Allah pour être sûr d’arriver sain et sauf) mais finalement on a plutôt apprécié notre vol. Personnel agréable et au petit soin, repas plutôt bons et derniers blockbusters : on avait déjà un petit apperçu de ce que l’Asie avait offrir.

IMG_9633Petite prière pour un vol en toute sécurité

IMG_9638

Saigon (Ho Chi Minh ville) de nuit

Quand on arrive en Asie, ce qui frappe c’est le contraste absolu avec nos villes. Ce contraste est, je trouve, moins marqué en Amérique du Sud et, de ce fait, on est vraiment dépaysé : autre langage, autre culture, autres infrastructures… et autre nourriture. Phô (soupe de nouille de riz) et Bo Bun (nouilles + boeuf + nems) en ligne de mire pour le Vietnam. Donc on se pose à l’hostel (accueillies avec un verre d’eau et un grand sourire, les premiers d’une longue lignée) et on court se ravitailler.

IMG_9641

Premier phô dans un bouiboui local

Et voilà notre premier bol de nouilles pour 30 000 dongs (quelque chose comme 1,19 €) et notre premier contact avec leur étrange monnaie. Ici, il faut être prudent tant les billets se ressemblent, on a du faire quelques petites bevues avec Audrey avant de se rendre compte de leur similitude.

thumbnail_photo

20 000 (0,7 €) ou 500 000 dongs (20 €) : quelle différence finalement ?

Après notre première nuit dans un hostel central, on file vers le district 4 rejoindre le air b’n’b qu’on a réservé avec Carole et Clément. On s’est fait un petit plaisir et, oh grand luxe, on y a investi 20 € la nuit / personne. Et quel investissement… L’appartement est ultra luxueux : clim de partout, 3 grandes pièces, dressing et piscine en roof top avec vue sur tout Saigon. Je vous laisse juger :

Après 5 mois de vadrouille, d’hostel et de crasse, j’avoue qu’on a pas mal apprécié… De là on se balade dans la ville, entre les klaxons et les motos (tu risques ta vie à chaque passage piéton… la technique : se caler sur un local et suivre le rythme) et on va visiter le fameux musée de la guerre. Photos poignantes et reconstitutions d’instruments de torture et de cellule de prisonniers de guerre, on en sort un peu plus informées mais aussi beaucoup sonnées…

P1030556

P1030550

P1030549

P1030536

Le lendemain, on reste sur le côté historique du Vietnam avec la visite des tunnels de Cu Chi. Il s’agit d’un réseau de plus de 200 km de tunnels, allant de la périphérie de Ho Chi Minh ville à la frontière du Cambodge, construits durant la guerre du Vietnam. Initialement crées par les Viet Minhs, il a été élargi par les Viet Congs pour se cacher et emprisonner les américains. On se perd dans ce dédale de circuits et on observe avec quelques reconstutions également, la vie à l’époque du conflit.

De retour à la maison, on a chaud (quelque chose comme 38°C…) et on se pose dans un Mc Do climatisé. Apparemment le seul du Vietnam. Résultat : on y trouve des Mc Pork et des bentos de riz. On se lance pour essayer même si ça reste du Mc Donald’s… Le capitalisme reprend de l’ampleur…

IMG_9657

Mc Chicken and rice dans l’unique Mac Do vietnamien

Pour rester dans notre esprit de pacha à l’étranger, on finit par se poser à l’appart avec des bières Saigon. Et direction… la piscine. On regarde le soleil se coucher sur la ville à travers les grandes baies vitrées. Rien à dire, juste parfait.

Le jour d’après, c’est le départ pour Carole et Clement. Ils n’ont que 2 semaines et visent un petit tour au Cambodge. Pour nous ce sera descente du delta du Mekong en bateau. On part d’abord au petit matin direction Can Tho, la première ville où l’on peut accoster sur le fleuve, on saute dans une embarcation (sommaire) et on part en virée sur les îles environnantes.

Premier stop : la fabrique de bonbons à la noix de coco. On sent bien le côté touristique du truc mais on se fait quand même happées par la dextérité avec laquelle ces femmes découpent et emballent les longs fils de noix de coco cuite et parfumée (au choix : café, thé vert, chocolat, cacahouètes…)

Puis passage sur Unicorn Island (oui, oui l’île Licorne – j’apprécie de plus en plus ce pays) et là c’est l’hallu à tous les niveaux. Premièrement, le menu du restaurant où l’on se pose : crocodile, serpent et autre vers en suggestion (je vous rassure, on a opté pour le repas offert : porc au caramel et riz, on n’est pas si téméraires).

P1030986

Menu du resto : crocodile, autruche ou serpent. De quoi ravire vos papilles…

Puis c’est quartier libre avec au choix : visite de l’île à vélo (ok), distribution de nourriture aux crocodiles (ok?!) ou portage de serpent sur ses épaules (ok???!!).

dsc_5852.jpg

P1030973

IMG_9725

P1040067

Eh oui ! On l’a fait…

La journée s’achève avec la descente d’un bras du Mekong à bord d’une petite pirogue dirigée par un des habitants de l’Ile. C’est un peu surfait, ultra touristique, mais ça reste très charmant

On part se poser sur Can Tho pour se lever le lendemain aux aurores voir le fameux marché flottant. Certains vont dormir chez l’habitants, d’autres rentrent sur Saigon et nous allons à l’hotel avec Cynthia et Felipe – des portuguais – rencontrés sur la journée. Repas fait de brochettes et de pancakes achetés au marché (2 € maxi avec la bière) et dissertation sur le monde en face du Mekong…

Au petit matin, nous avons la mauvaise surprise de nous faire servir un sandwich à la viande pour le petit déjeuner. Non pas que nous avons pris nos aises avec le air b’n’b, la piscine en roof top et les restos gastros à 10 €, mais un sandwich à la viande pour le petit déjeuner… non merci. Après il faut savoir que les asiatiques mangent la plupart du temps un repas salé pour le petit déjeuner : bol de riz ou des pâtes  (ils en mangent tout le temps en fait) et c’est finalement ce pour quoi nous optons juste avant d’embarquer : phô de poulet et café glacé (pas le choix encore une fois, les vietnamiens ne comprennent pas trop l’anglais et on a beau précisé “hot, hot”, on se retrouve avec un café glacé ultra sucré).

De là on court vers l’embarcadère (ça nous a ralenti tout ça) et c’est parti pour les marchés flottants.

P1040125

On doit avouer qu’on a été un peu déçues. Il n’y a pas beaucoup d’embarcations qui vendent, juste quelques stands de fruits et légumes, et on nous pousse pas mal à l’achat… Cela dit, voguer sur le Mekong au grès des petites échoppes flottantes reste une expérience intéressante.

dsc_0065.jpgEn négociation sur le toit du bateau du vendeur d’ananas : je ne suis pas très rassurée…

Enfin, notre sympathique guide nous emmène visiter une fabrique de nouilles de riz (oui, entre noix de coco, crocodile, serpent, bateau fragile sur une eau brûnatre… ce tour est très intense).

Nos deux jours sur le Mekong s’achèvent, toute l’équipe se dit au revoir et c’est retour sur Saigon.

P1040045

Après une nuit de repos au Yen’s Hotel (merci Romain pour le plan : une grande double chambre avec frigo, clim et salle de bain + un demi litre de bière offert le soir, ça fait toute la différence), nous montons à bord de notre premier sleeping bus et c’est l’hallu. Déjà ça coûte 3 fois rien mais surtout on a une couchette individuelle avec couverture et oreiller + wi fi. Bien plus moderne que chez nous tout ça… Je me laisse bercer sur le chemin qui nous mène à Mui Né et je me mets à songer à tout ce qui nous attend ici. Rien à dire, je pense que l’Asie et moi, on va bien s’apprécier.

IMG_9796

 

 

 

,,,,,,

3 comments on “Saigon et le Delta du Mekong : un premier pas dans l’Asie”

  1. Mais que fait la police !!!!
    Je ne peux pas croire que je sois le premier à mettre un petit commentaire sur cet article.

    Bon et bien je me lance.

    J’adore le airbnb avec rooftop et le prix est incroyable.
    C’est d’ailleurs étonnant que les prix soit toujours aussi bas.
    Tant mieux, le pays n’a pas succomber à augmenter les prix.
    Votre budget devrait soit être plus léger ou alors vous permettre plus de ” luxe “.
    Enfin, on se comprend quand je parle de luxe……

    Bonne continuation, j’attends la suite.

    Bye
    Kevin

  2. mamounette says:

    c’est la fin des cours et j’ai enfin le temps de lire ( et relire) vos derniers articles et apprécier vos photos. Je suis toujours aussi impressionnée par les paysages et les bons plans que vous avez dénichés. Merci aussi pour le petit cours d’histoire moderne (celle qu’on n’enseigne pas en classe).

    biz à toutes les deux

  3. Coucou Célinette !
    C’est toujours chouette de vous lire. Quel voyage!
    J’ai hâte de te revoir pour que tu nous racontes toutes tes aventures.
    Profite bien de la fin de tes longues vacances ( la rentrée va vite arrivée 🙂 ) et bises à ton frère et à ta soeur qui je crois vont bientôt te rejoindre.

    Biz

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*