Tahiti, un petit air de paradis

Tahiti, un petit air de paradis

Posted from Address not found.

Ah… Tahiti… Ses baies turquoises, ses cascades, ses oiseaux multicolores… Ca vous fait rêver ?… Et bien… dites vous que tout ça est vrai.

A la différence que nous n’avons pas vraiment pu voir les nuances de bleues de l’océan parce qu’il a plu pendant toute la semaine. “Pas de bol, Tahiti ça n’a rien à voir avec le soleil” d’après notre hôte, Thomas, un ami d’Audrey. Oui, ok, peut-être mais on ne va pas pleurer parce qu’avec le super temps qu’on a eu jusqu’à présent, il fallait bien que ça arrive. Et que malgré tout c’était top.

Nous arrivons en pleine nuit, c’est le déluge, mais il fait super doux. L’atmosphère est déjà super agréable. Les basiques vérifiés (“non, il n’y a pas d’araignées dangereuses“), je me sens prête à me poser et me relâcher. ENFIN. Après 3 mois et demi de course effrennée, il était temps.

Au petit matin, déjeuner sur l’immense balcon de Thomas et vue sur la baie. Le grand luxe. On s’étire sur notre chaise, et on profite du paysage.

IMG_8468

Vue de l’appart de Thomas

Puis on part en mission dans Papeete avec sa voiture : c’est une automatique, Audrey conduit, et au début c’est la panique. Mais un coup de main d’un local plus tard (“Eh ! Tu veux de l’aide ?”) et nous voilà dans la ville. Ok, donc ici tout le monde se tutoie, première grosse surprise. On va retirer des Frs polynésiens (“bonjour les francs !!”) à coup de billet de 10 000 (cela est non sans nous rappeler le Chili et ses pesos de millionnaire) et on fait les boutiques !! Parce que bon, Papeete en elle-même n’a rien de particulier, c’est même plutôt moche, mais les magasins vendent des habits multicolores et des fleurs à s’accrocher dans les cheveux. Il était temps de refaire notre garde robe après avoir fait tourner nos 5 T-shirts en rond (et en avoir troué même certain, merci le Trek de Torres del Paine). Donc c’est parti pour des T-shirts, shorts, tong et fleurs d’hibiscus. On termine notre virée à… Carrefour !! Et on est toutes fofolles à acheter de la confiture Bonne Maman et de la compote Andros.

IMG_8458

Des bidons d’huile ? Non, du jus d’orange

Le ledemain, Thomas nous emmène Tautira, de l’autre côté de l’Ile. Le planning est parfait : resto, rando, plage… Mais le temps toujours aussi capricieux. Donc pour la partie resto, ça passe encore. Vue sur la mer et Hinano en main (la bière locale), je me délecte de crevettes bleues tahitienne au lait de coco. Audrey a opté pour l’assiette océane et ses ceviches super frais. Tama’a maitai ! (“Bon appétit“)

IMG_8496

crevettes bleues tahitienne et Hinano

IMG_8493

Ceviche de thon rouge et Mahi Mahi (dorade)

IMG_8482

On est pas pressé à Tahiti…

IMG_8481

L’entrée du resto… Les pieds dans le sable

Puis c’est petite balade digestive dans le parc botanique. Bon, il commence à pleuvoir, l’eau est marron car les fonds sont remués et Audrey s’écroule par terre d’avoir voulu jouer à Tarzan avec une liane (“Mais oui, c’est super resistant !” Merci Thomas) mais on passe quand même un super moment.

IMG_8531

Jardin botanique

Fin de la journée avec passage par une plage de sable noire et snorkeling au milieu des poissons multicolores.

IMG_8534

Plage de sable noir

Les autres jours, je ne me souviens pas vraiment de ce que l’on a fait. Je ne sais pas… mon cerveau a juste oublié. Ou peut-être qu’on s’est juste posées tranquillement à écouter le bruit de l’océan (et un peu le bruit de la pluie aussi, j’en conviens). Tahiti, c’est vraiment très très relaxant. Tout est calme et lent. On arrive là-bas, et on a juste envie de décrocher. Et c’est ce qu’on a fait. Pour qu’on ne reparte pas sans avoir vu un peu plus, Thomas s’est mis en quatre pour nous concocter un week end de rêve.

Vendredi soir : soirée typique de danses tahitiennes et buffet à volonté

P1020958

P1020912

Samedi : sortie en bateau à Moorea

IMG_8556

IMG_8543

On a vu un rayon de soleil et on y a cru. Donc on a couru. Ou plutôt navigué. Au départ c’était bien parti : la première demi-heure était très agréable. Et puis ça a saucé bien comme il faut. Toute la journée.

IMG_8551Ah ! qu’est-ce qu’on est joyeuse quand on croit encore que le soleil va être de la partie…

Mais que neni ! Il nous en faut plus pour nous laisser abattre avec Audrey. Et c’est là que, grâce à Thomas qui connaît les recoins par coeur, on a nagé avec les raies et les requins…

Oui, c’est beau. Et c’était vraiment magique. Et puis finalement, on est mieux dans l’eau que dehors. On s’en rendra vite compte une fois qu’il faudra rentrer… Cachées à moitié par un matelas gonflable, en maillot pour ne pas tremper plus nos habits, on a rejoint Papeete en affrontant la tempête…

On terminera la semaine à boire des ti punch en jouant au tarot. C’est tout autant agréable. Au départ, le lundi matin à 7h, un soleil radieux se lève sur la baie… Bon, ok. Je crois que le message est clair. Il va absolument falloir qu’on revienne un jour… Nana tahiti et mauruuru Thomas (“Au revoir Tahiti et merci Thomas“)

 

,,,

7 comments on “Tahiti, un petit air de paradis”

  1. Encore un article comme je les aimes, de la bouffe, une cascade d’Audrey(mdr), et surtout cette baignade au milieu des requins.
    Alors là, je dis bravo.
    Moi qui adore la mer et le soleil (même si là il n’était pas présent), je me régale.

    Merci encore de prendre du temps pour nous faire ces petits résumé de votre voyage.
    J’ai l’impression d’être privilégié car on dirait comme le disait Alain qu’il n’y a que nous pour en profiter.

  2. Hum, en effet on dirait que vous n’en avez pas fini avec cette île 😉 Je gage que vous y retournerez un jour ou l’autre !

  3. Pas Thomas says:

    Trop bien les requins ! ! !!

  4. Thaîland soon !

  5. ” Cest pas un gentil marsouin, c’est pas un gentil marsouin ! ” – Walter Mitty

  6. mamounette says:

    j’adore les horaires pratiqués sur cette île!
    et comment vous faites pour connaître tant de gens qui habitent dans des palaces avec vue sur la mer et qui en plus vous servent de guides ?Bravo ! Vous vivez votre voyage à 100 à l’heure et à 100%!

    1. Coachsurfeur.com ! La bible des voyageurs malins (avec hostelword, booking, google maps et j’en passe). Mais pour le coup de Tahiti, c’est Audrey et surtout son pote Thomas qu’il faut remercier. Qu’est-ce que c’était chouette…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*