L’Argentine nous tend les bras et Iguazu nous mouille la tête

L’Argentine nous tend les bras et Iguazu nous mouille la tête

Posted from Address not found.

Salta : nous voilà

Après notre petite pause chaleur et modernité à Attacama, il est temps pour nous de poursuivre vers de nouvelles contrées à savoir un (deux!) nouveau(x) pays : l’Argentine (et le Brazzzil !). Oui je mets entre parenthèses parce qu’à la base je n’avais pas tilter qu’on allait passer par le Brésil à un moment. Donc on embarque avec Luc (qu’on ne veut définitivement pas nous lâcher) pour Salta, au nord de l’Argentine.

IMG_6893

Hola Argentina !

Oui Salta, pourquoi Salta, y a quoi ? Et bien on avait déjà vaguement vu qu’il y avait de jolies choses sur le site trésors du monde (qui nous a aidé à construire le voyage et qu’on suit à la lettre parce qu’on est influençables et fainéantes) et tous les voyageurs qui en reviennent sont subjugués. Donc c’est parti pour une quinzaine d’heures de bus (les durées se rallongent mais on commence à s’y faire) et un trajet plus que magnifique. Vraiment. Splendide. On commence par traverser un autre salar (clairement identique à celui d’Uyuni) puis à la hauteur de JuJuy, on est encerclées de montagnes multicolores. Quoi ? Des montagnes multicolores ?! Mais on avait prévu d’aller les voir… C’est trésors du monde qui avait dit ça et c’etait dans le haut de la wish list d’Audrey). Bon, on se dit que c’est pas grave, on est bientôt arrivée et on s’organisera pour y retourner. Erreur fatale. Le bus continue pendant bien 5-6 h. C’est raté pour la Quebrada de Humahuaca et ses montagnes aux 7 couleurs. Premier “échec” du voyage, on grince de dents et on se dit qu’il faut définitivement qu’on trouve un guide de l’Argentine. Cela dit, on les a quand même vu ces montagnes, la preuve :

 IMG_6909

IMG_6912

Montagnes aux 7 couleurs / Jujuy / Argentine

Mais on était pas trop préparées psychologiquement et on était vaseuses de notre trajet de bus (était-ce un rêve ?). Allez, passons. C’est pas comme si on avait déjà grimpé le Machu Picchu et traversé le salar d’Uyuni. Ayons donc 2 minutes de recueillement pour nos chers compatriotes en train de vérifier des lignes de codes ou de corriger des copies… (Le français reste un éternel insatisfait, que ce soit ici ou ailleurs)

Donc on arrive à Salta (et non à JuJuy où on aurait dû s’arrêter en fait) et on cherche notre hôtel.
Bon au départ Salta, c’est pas trop mal mais c’est pas la plus jolie ville du monde. Mais déjà, on est contentes d’être en Argentine. On va manger un bout : pizza muzzarella (100 % mozzarella qui dégouline) + bière, offre promo à 100 pesos, on est 4, la quantité est massive, c’est parfait (ah oui, on est 4, Audrey a fait la connaissance de Cyril dans le bus qui voyage avec son simple sac à dos 20 L et cherche l’endroit pour s’établir dans le monde).

On a passé 3 jours à Salta, à marcher dans la ville au rythme argentin, à manger des glaces au dulce de leche, à dévorer nos premiers asados (non je ne dirais rien sur la viande argentine, ce silence se suffit à lui même), à boire enfin du vin rouge correct et à aller danser sur de la musique moderne dans des clubs dignes de ce nom. Je résume : l’Argentine c’est le kiiiiffe !!

IMG_6921

Dernière soirée à Salta avec Luc : cerveza, parilla et baila

Igazu : où comment se retrouver entre 3 pays à la fois

Salta se termine, Luc nous dit (finalement) au revoir pour retourner en Bolivie chercher sa cabane dans les bois, on est un peu émues parce qu’il est sympa, mais la mission continue et les 24 h de bus qui vont suivre en font parties. Donc 24 h / 3 bus et c’est la chaleur tropicale d’Igazu qui nous accueille. On s’installe à l’hôtel Park Igazu et on est ravies : il y a une piscine !!

IMG_7028

IMG_7025

Notre hôtel à Igazu, parfait pour chiller à 30°C

Le lendemain c’est bus pour les cataratas (les chutes) coté Argentin. Donc voilà l’idée : les chutes s’étendent du Brésil à l’Argentine avec un petit bout en Uruguay si j’ai bien compris aussi, et il faut aller voir les 2 côtés pour en avoir une bonne idée, c’est ce que tous les voyageurs nous on dit. Maintenant on se fit un peu à eux vu qu’on n’a toujours pas de guide de l’Argentine.
Les 275 chutes d’Igazu ont été choisies pour faire parties des 7 nouvelles merveilles du monde et sont classées patrimoine de l’humanité à l’UNESCO. On s’est dit que ça serait bête de les rater quand même.

P1010198

Avec le son, c’est encore plus impressionnant

Et ben on a bien fait, c’était juste splendide. Encerclées de papillons multicolores et de forêt ultra dense, on se serait cru au paradis. Et puis comme c’est super beau et qu’il fait très chaud, on pousse le délire à faire un tour de bateau dans les gorges du diable. Mortes de rire, secouées, trempées, on a (encore) bien fait.

P1010203

Gorges du Diable vues d’en haut

IMG_7010

Gorges du diable vues d’en bas

P1010245

Gorges du diable vues du bateau

Le jour d’après c’est donc côté brésilien qu’on se rend. On retire quelques reals (youpi!) et on paye un prix encore aberrant parce qu’on est étrangères (et oui ici, ça dépend de la tête du client. Les habitants d’Amérique du Sud ont moitié prix sur la plupart des entrées des parcs nationaix et autres attractions touristiques). Les chutes du côté brésilien c’est majestueux aussi. Mais c’est différent. Côté argentin on se fait littéralement tremper et on y est en plein cœur. Côté brésilien, on est un peu plus loin et on voit l’ensemble des chutes. Les deux valent la peine.

P1010208

P1010204

Les chutes côté Argentin

IMG_6993

IMG_7003

Les chutes côté brésilien

On finit notre session Igazu par un petit tour au fameux point de vue des 3 frontières (le fleuve se sépare en 3 et délimite le Brésil, l’Argentine, le Paraguay) et une session raggaton en boîte de nuit avec Olivier, Clément et Laure, des français croisés à l’hôtel.

IMG_7017

Le point de vue des 3 frontières : vue de l’Argentine, en face le Brésil, à droite le Paraguay

Le lendemain, départ pour chacun et c’est encore la distribution du voyage qui entre en jeux : Olivier va au Paraguay pour voir ce qu’il s’y passe, Clement monte au Brésil pour se poser sur la plage, Laure rentre en France reprendre son travail de professeur d’espagnol. Et nous ? On va à Buenos Aires…

Céline

4 comments on “L’Argentine nous tend les bras et Iguazu nous mouille la tête”

  1. Excellent article.
    On s’y croirait…….enfin presque.
    Incroyable le nombre de rencontre de français que vous faites.
    Ça doit être agréable de pouvoir échanger avec ses compatriotes et de se recréer une petite communauté même éphémère.

  2. Ça à l’air cool, je note … au final c’est Iguazu ou Igazu ?
    Dommage qu’on ait pas le son … à l’endroit de la première photo ça doit être impressionnant … et humide aussi …
    Par contre ils pourraient nettoyer l’eau, pour le touriste ça serait quand même plus sympa … 😉

    ps : j’ai bien aimé le “Luc (qu’on ne veut définitivement pas nous lâcher)”, au final on sait pas qui ne veut pas lâcher qui … 🙂
    ps 2 : Tu vois Kevin, elles sont encore vivantes, enfin le 26 Février, elles l’étaient … j’ai cru voir un article datant du 28 février, donc 2 jours plus tard, elles l’étaient encore … donc l’aventure continue … 🙂

  3. SANNER Jacques says:

    Merci pour ce moment mouillant! C’est un sacré Dreyekland!
    Jacques

  4. Plus je vous lis depuis la France, en ce dimanche pluvieux, plus l’envie de voyager se réveille en moi… Ça fait trop longtemps que je n’ai pas succombé à l’appel du road trip mal organisé avec ses rencontres inattendues 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*