Paracas,  Huacachina, Nasca, etc

Paracas, Huacachina, Nasca, etc

Posted from Address not found.

Après la claque que nous avons pris à Huarez, avec la belle laguna 69, on redescend en bord de mer pour se remettre de nos émotions.

Direction paracas petit village de pêcheurs qui commence à prendre des airs de côte d’azur.

Au programme balade en bateaux pour aller voir les pingouins et les lions de mers.
Debout 8h et on repère un groupe de français à 200m, c’est fou ce qu’on peut se faire remarquer. Normal, ils viennent de notre bonne mère, et oui des marseillais…  Moi qui me réveille tranquillou, là ça réveille illico. C’est un peu une ballade de touristes mais pas trop d’autres moyens pour y aller.

Ça paraît fou des manchots par cette chaleur et pourtant…

Ils sont là, perchés sur les rochers au milieu d’autres oiseaux, pélicans, cormorans… on dirait qu’on joue au jeu du “cherchez l’erreur”.

DSCN0484-01

Mais où est Charlie

Après ça, on voit dans des grottes et, sur le bord des plages, des lions de mers et des otaries. Quand les gros s’énervent… c’est assez impressionnant.

DSCN0535-01

Il n’est pas content celui là

DSCN0522-01

On prend la pose

Des milliers d’oiseaux nous survolent et là dans notre bateaux, on est assez vulnérables aux fientes. Je me demande si d’ailleurs, ils ne jouaient pas à la bataille navale avec nous. On a évité tout ça de peu. Mais l’odeur du guano et assez écoeurante (sauvée par mon baume du tigre), il y a des mètres de fientes qui s’accumulent, imaginez…

Tous les 10 ans, ils viennent récupérer les excréments, je ne sais plus combien de tonnes, pour en faire des engrais pour exporter dans les autres pays.

Nous voilà ravies de notre petite excursion et, dans l’après-midi, on décide de louer des vélos avec Clara que nous avons rencontrée la veille à l’auberge pour aller nous promener dans la réserve naturelle de Paracas. Riche idée!!
Alors petit conseil, testez le vélo avant, parce que perso j’en ai eu un pourri, la position de chaîne qui s’enclenchait vitesse 3 plateau 3…
Nous voilà parties, je bataille avec les vitesses rien à faire, en trifouillant mes plateaux et vitesses, je guidonne et tape le pied sur le bord du trottoir. Pas très violent vue la vitesse, le problème c’est que j’ai eu la bonne idée de me mettre en tong avec cette chaleur et je me suis râpée les doigts.  J’y ai pensé mais j’ai eu la flemme d’aller changer de chaussures. Tant pis pour moi.

On pédale jusqu’à la réserve et là avec le vent de face et mes vitesses pourries, je pédale dans la choucroute. Arrivée au poste de garde, j’abandonne mon vélo et décide de continuer à pied et en stop.

DSC_1197-01
Les filles ont eu du mérite, elles ont continué à vélo. Je les félicite parce que quand j’étais en voiture, de voir ses dunes de sables qui s’enchaînaient, je me disais que j’avais bien fait d’abandonner mon vélo. Ah oui, on ne nous avait pas dit que la réserve c’était un désert de sable.

DSCN0590

Désert ou réserve?

DSCN0601

Les filles au loin

Aaaah pédaler! ! Mais ça va pas!
Aaaah pédaler! ! Mais ça va pas!

Sympa mais pas inévitable, on est allées se baigner mais la plage était pleine. Je ne suis pas sûre que l’effort en valait la peine. C’était très jolie mais y a tellement de choses jolies ici que bon…

Le désert ne nous ayant pas suffit,  on décide d’aller à Huacachino pour faire du buggy et du sandboard dans les dunes.

On part tôt le matin en bus et on arrive dans une petite oasis entourée de resto et d’hôtels.

DSC_1225-01

Huacachino: Oasis quelque peu touristique

C’est vraiment très joli et on choisit un hôtel qui nous propose une sortie buggy + sandboard.
C’est trop cool de faire du buggy à fond dans les dunes, dommage que ce n’était pas nous qui conduisions sinon pour sûr on aurait chaviré.  Au milieu de nulle part, le désert à perte de vue, on prend nos planches en bois pourrie que l’on frotte avec de la bougie (soit disant de la wax) pour mieux glisser. Le gars, un peu frileux nous fait coucher à plat ventre sur la planche. C’est parti, assez rigolo, mais pas assez de sensations donc pour la dune suivante, on se met en mode surf. Le problème c’est que les attaches sont des scratchs donc ça ne tient pas vraiment mais c’est assez drôle.  À défaut de neige, nous faisons du surf sur sable. Après quelques descentes, on retourne à l’oasis en buggy avec le jour qui décline et les couleurs magnifiques de l’aurore qui arrivent.

FB_IMG_1454117683633

FB_IMG_1454117700491

Les stars du désert

On rentre fatiguées à l’hôtel pour se relaxer dans les hamacs. Puis on décide de partir le lendemain pour les lignes de Nasca. On passe par un tour opérateur et, arrivées à Nasca, Luis, le péruvien qui chapote ça, essaie de nous vendre un autre tour. On refuse puis il nous dépose à l’aérodrome pour prendre un petit coucou.

DSCN0627

Notre petit coucou

Au bout de 5 min, j’ai mal au coeur, l’avion effectue des virages un coup à droite pour que je vois les lignes et un coup à gauche pour les passagers de l’autre bord. Les virages assez serrés et la chaleur ont raison de moi. Impossible de trouver mes bracelets pour le mal de coeur alors je me rappelle que j’avais lu que le baume du tigre sur les lèv res aidait. Me voilà avec les lèvres qui me brûlent mais je tiens le choc.

On voit le singe, l’araignée, l’astronaute…. Blurp… la spirale, le colibri, bref tous les signes.
DSCN0654-01
Le singe
DSCN0653-01
L’astronaute
DSCN0658
Le colibri
C’est sympa mais super bizarre à voir. Il n’y a pas vraiment de théorie satisfaisante, inca, alien, ça reste mystérieux.
La vue etait magnifique même si mon estomac m’a barbouillé. Je ne le conseillerais pas aux gens ayant facilement mal au coeur, sinon gerboulade assurée.
 DSC_1248-01Vue de l’avion

Je vous laisse en me remettant de mes émotions.

Audrey

,,,

4 comments on “Paracas, Huacachina, Nasca, etc”

  1. Ah ah ah, toujours aussi drôle Audrey.
    Toujours autant la poisse aussi.
    Tu devrais faire un fichier Excel pour recenser toutes les bricoles qui t’arrive et en faire un livre.
    Le TDM pour les nuls.;-)

    Aller j’arrête de remuer le couteau dans la plaie.

    Sinon, très sympa toutes ces activités.
    Vous devez pouvoir évacuer et vous sentir plus en vacances qu’en TDM.
    Combien coûte le tour en avion et la ballade en buggy ?
    C’est pour imaginer un peu le budget TDM.

    Bye

    On attend la suite avec Alain….

  2. Tu sais quoi … Je suis très content … non c’est vrai … !!!
    Bon OK, je suis très content que tu fasses ton tour du monde, je suis très content que tu réalises ton rêve, je suis très content d’avoir de tes nouvelles plus souvent que je ne l’espérais… et puis j’suis généralement très content d’être très content … mais ce n’est pas tout …
    Tu sais que je m’inquiète depuis que tu es partie … hein … !?
    Et une de mes sources d’inquiétude est : « Quand elle va revenir, elle sera plus la même … au fur et à mesure de son périple elle va changer, y’aura surement un truc qui sera plus pareil … son humour, sa façon de prendre la vie, de nous la raconter … les sourires qu’on aura en l’écoutant »
    Et puis … en lisant ce message … je me dis qu’au bout de presqu’un mois tu es toujours la même … et là … d’un coup … je ne m’inquiète plus.
    Je t’imagine trop bien dans tout ce que tu décris … et mon inquiétude fait gentiment place au bonheur … alors, tu sais quoi ?
    Continue de nous rendre heureux …
    Continuez les filles … à la fin on fera un tour du monde commémoratif avec Kevin, entres mecs !!! 🙂

    1. Super, je te connais pas Alain, mais alors tu me fait mourir de rire.
      Trop fort.
      J’ai l’impression qu’il n’y a que nous pour vous suivre les filles.

  3. Mdr la pose sur le buggy Audrey :p

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*